Notre philosophie

Petite Histoire québécoise

« A l’école quand j’étais petit, pour corriger ma dictée, l’instituteur stabylotait tous les mots justes »

Les neurosciences affectives nous apprennent que, lors des 3 premières années de la vie , la structuration anatomique du cerveau est directement dépendante des premières interactions du nouveau-né avec son environnement, charge à nous professionnels de construire un étayage parental efficient en « stabylotant les mots justes ». C’est le concept de la psychologie positive.

Ainsi plusieurs approches indissociables et complémentaires sont proposées dans ces cursus de formations :
– Étayer l’environnement du « nouveau-né en construction » en prenant soin de la souffrance et de l’empêchement parental
– Créer les conditions pour qu‘un parent puisse acquérir autonomie et responsabilité
– Garder en repère fondamental les signes cliniques somatiques auxquels nous soumet notre responsabilité médico-légale